Bienvenue ! www.ateliers-souris-verte.com se transforme!
www.atelierssourisverte.com  des ateliers pour toutes et tous >>>.         
www.orali.net organisme de formation >>>.          
Vous êtes formidables!

22 rue Taylor - 75010 PARIS - FRANCE - 07 68 17 90 28

  

Description de l'image

 La vie en bio

  Ce que vous souhaitez connaitre des vertues des plantes

Choisissez ateliers &  formations - Consultez les calendriers - Réservez en ligne
  0973739872 - 0953230770 - Rendez-vous au  22 rue Taylor  75010 Paris

Description de l'image
Description de l'image

100% biologiques certifiés et naturels

fabriquez vous-même vos produits de soins et bien-être bio

   Huiles essentielles, hydrolats, huiles et beurres végétaux, conservateurs et anti-oxydants ... tous ces noms vous sont familiers, mais comment véritablement les utiliser de façon optimale pour un résultat absolu?
   Chaque atelier répond à ces questions et les stages de "Les ateliers De La souris Verte" vous sont proposés pour acquérir la base de votre socle de connaissances basiques. Chaque recette est élaborée par MARIE BOUSQUET experte en aromathérapie & herboristerie.
    

  Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont obtenues par distillation de certaines parties d’une plante : fleurs (lavande), racine (gingembre), écorce (bois de cèdre), feuilles (romarin), ou résine (encens)… Seules les huiles essentielles d’agrumes (citron, orange douce, mandarine, bergamote, pamplemousse) sont obtenues par expression de leur zeste.

Les huiles essentielles étant donc très concentrées en principes actifs, elles se manient avec précaution :

-          Ne les utilisez jamais pures sur la peau, certaines sont très irritantes pour la peau, même à très petite dose.

-          Ne les ingérez pas sans avis d’un thérapeute qualifié, certaines sont mortelles. Attention à ne pas les laisser à la portée des enfants et des animaux domestiques.

>>>

-          N’appliquez jamais une huile essentielle sur les muqueuses ou dans l’œil. En cas d’accident, diluer avec une huile végétale (et non de l’eau). Bref, si vous les utilisez pour en faire un démaquillant, précisez bien « pas sur les yeux ». 

-          Les huiles essentielles sont hydrophobes, c’est-à-dire qu’elles ne se diluent pas dans l’eau, mais dans un corps gras (huile végétale, lait entier…) ou dans de l’alcool (vinaigre de cidre, vodka). Le miel marche aussi très bien ! Mais pas question donc d’en verser pures dans l’eau du bain…


>>>

-          Elles pénètrent rapidement dans l’organisme : c’est ce qui fait leur efficacité ! C’est aussi pour cette raison que les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de trois ans ne devraient pas les utiliser : en effet, certaines agissent sur le système nerveux.                                    

-          Les huiles essentielles d’agrumes, obtenues à partir du zeste du fruit (l’huile essentielle de petit grain bigarade, obtenu à partir de la feuille, ne risque donc rien), sont photosensibilisantes : évitez de les utiliser si vous devez vous exposer au soleil dans les douze heures, sous peine d’apparition de taches brunes !

>>>

Description de l'image

   En règle générale, quand vous achetez une huile essentielle, pour être sûr de sa qualité, assurez-vous d’avoir le plus d’informations possibles :

- Il faut qu’elles soient 100% pures et naturelles, obtenues par distillation ou expression, sans solvant ;

- Pour les plantes cultivées, qu’elles soient de qualité biologique : on est ainsi assuré que les plantes utilisées n’ont pas été traitées avec des produits chimiques et que leurs propriétés n’ont pas été altérées. Pour les plantes sauvages, c’est un peu différent : comme le fabricant se contente de les ramasser dans leur environnement naturel, il ne contrôle pas les étapes de leur développement… 

>>>

et n’a donc pas de preuves à fournir pour obtenir l’agrément de culture biologique. 

   Cela dit, une plante qui pousse dans son milieu naturel est très riche en principes actifs et donc de très bonne qualité, même si elle n’est pas « bio » ! Le tout étant que la récolte soit réglementée et contrôlée, notamment pour permettre aux plantes de se reproduire.

- Le nom latin doit être indiqué : cela évite de se tromper d’huile essentielle ! Il existe par exemple plusieurs sortes de thym, dont certaines peuvent être dangereuses et sont réservées aux thérapeutes…

- Ainsi que la partie distillée de la plante, sa provenance et 

>>>

son chémotype (c’est-à-dire la liste de ses composants chimiques): des preuves de plus du sérieux du fabricant. Et comme les composants chimiques d’une plante diffèrent selon l’endroit où elle est cultivée, l’altitude, etc… les propriétés diffèrent également ! 
   On les conserve dans un placard, à l’abri de la lumière et des variations de température (plutôt dans la cuisine que dans la salle de bains, donc). Les huiles essentielles se gardent longtemps sans  s'altérer, plusieurs années ; leur couleur peut se modifier sans altérer leurs propriétés ; en revanche, si vous constatez un changement d’odeur, c’est qu’elles ne sont plus bonnes.


Description de l'image
Description de l'image

Les huiles et beurres végétaux

   Les huiles végétales sont obtenues par première pression à froid à partir des fruits et graines oléagineux.. On peut les appliquer pures sur la peau, elles servent de base à beaucoup de produits, notamment parce qu’elles sont utilisées pour diluer les huiles essentielles. On les utilise dans les baumes et les crèmes, où elles servent de phase huileuse. Mais ce sont des soins à elles toutes seules. 



>>>

   Elles sont riches en acides gras essentiels  et en vitamines; il y a une huile pour chaque type de peau -  même pour les peaux grasses, qu’elles aident à rééquilibrer. 
   Les meilleures huiles sont celles qui sont 100% pures, non raffinées, non chauffées, extraites mécaniquement (par pression à froid), et de qualité biologique.

   La règle générale en matière de conservation est « au sombre et au sec » ! 

>>>

   Les huiles riches en vitamine E (qui ralentit l’oxydation), comme l’huile d’olive ou l’huile de germe de blé, se conservent sans problème dans un placard, à l’abri de la lumière, pendant 8 à 12 mois.
   Il vaut mieux conserver les autres huiles au réfrigérateur et les consommer dans les 6 mois.

   Et toutes se conservent mieux dans des bouteilles en verre : c’est le matériau le plus inerte et donc qui conserve le mieux leurs propriétés.


Description de l'image

Hydrolats aromatiques

Description de l'image

   On les trouve aussi sous le nom eaux florales. Il s'agit de l'eau de source utilisée pour le distillation des plantes aromatiques à travers un alambic: à la fin du processus, on obtient l’huile essentielle, d'une part, et l’hydrolat, d'autre part, qui contient naturellement des propriétés aromatiques de la plante.

   Contrairement aux huiles essentielles, on peut les dissoudre dans l’eau… Et comme ils sont aussi beaucoup moins concentrés en principe actifs, les femmes enceintes ou allaitant et les enfants de moins de 3 ans peuvent les utiliser.

>>>

   On les utilise purs, en lotion tonique, nettoyante, apaisante… Ou dans des préparations, comme les crèmes, les gels ou les laits, où ils servent de phase aqueuse.
   On les choisit 100% purs, de préférence de qualité biologique, sans conservateur.  Le nom latin de la plante doit être mentionné, ainsi que la mention « issu de la distillation de plantes ».




>>>

   Attention aux contrefaçons : on trouve souvent de pâles copies nettement moins chères que les vraies eaux florales, et qui ne sont en réalité que des eaux aromatisées, sans principe actif et donc sans aucun intérêt cosmétique ou thérapeutique ! Elles peuvent tout au plus servir à aromatiser des plats en cuisine…
   Dans un placard, à l’abri des variations de température, ils peuvent se garder jusqu’à six mois.




Description de l'image

Les émulsifiants


   On les utilise pour former des émulsions, c'est-à-dire un mélange homogène de deux substances non miscibles (qui ne se mélangent normalement pas), ici l'huile et l'eau. Les émulsifiants se présentent sous forme de cires ou de poudres que l'on travaille à chaud ou à froid pour élaborer crèmes et laits hydratants, nettoyants doux pour le visage ou le corps…     On les ajoute à l'une des phases - aqueuse ou huileuse - avant de former l'émulsion. 

Conservateurs et antioxydants

   

   La fabrication de cosmétiques maison nécessitent de prendre quelques précautions afin de s'assurer que le produit se conservera bien. Les produits à base huileuse (baumes, huiles) n'ont besoin que d'un antioxydant, la vitamine E, qui freine le rancissement des huiles. Les produits aqueux (émulsions et gels), en revanche, nécessitent l'ajout d'un conservateur antifongique et antibactérien, qui assure la stabilité du produit et évite que les bactéries ne s'y développent. Il peut s'agir d'extrait de pépins de pamplemousse ou d'un conservateur d'origine végétale (souvent à base d'alcool benzylique).

Agents de texture

   

   On les utilise pour créer des textures diverses aux produits que l'on élabore: crèmes, laits, gels… Il peut s'agir de cires émulsifiantes (pour une crème ou un lait) ou de gommes végétales (pour un gel).  

Description de l'image
Description de l'image
Description de l'image

Autres principes actifs

    

   Pour élaborer vos produits maison, vous aurez également besoin d'autres principes actifs: de l'argile qui nettoie et purifie en douceur pour les masques visage et cheveux: du gel d'aloe vera cicatrisant et apaisant à intégrer dans une crème ou un lait; des extraits de plantes CO2 (le gaz carbonique est utilisé comme solvant pour extraire les principes actifs des plantes) pour enrichir une émulsion; de la glycérine végétale humectante pour préserver l'hydratation de la peau…

Colorants naturels

    

    On les utilise pour colorer des produits comme savons, gels douche, sels de bain, et surtout dans les produits de maquillage du teint, des yeux et des lèvres. Il s'agit de poudres végétales (poudres de betterave, d'ortie…) ou minérales (micas, oxydes minéraux, ocres…)

Mon atelier chez moi

  

   On a besoin d'un plan de travail dégagé; la cuisine est idéale. Avant de vous lancer dans la fabrication de vos produits, assurez-vous d'avoir un peu de temps au calme pour ne pas être dérangé. Décidez d'avance des ingrédients que vous allez utiliser afin de ne pas perdre de temps à les chercher au moment de la fabrication. Enfin, assurez-vous une hygiène parfaite: plan de travail, ustensiles de fabrication et récipients (y compris les pots et flacons dans lesquels vous mettrez le produits fini) nettoyés et désinfectés à l'alcool à 70° (trouvable en pharmacie), torchons propres, essuie-tout à portée de main…

Description de l'image
Description de l'image
Description de l'image

Matériel de base

   Pour commencer, pas besoin de beaucoup de matériel: des bols (de préférence en Pyrex ou en inox, plus faciles à laver et à désinfecter), des cuillères, un mini-fouet, un verre doseur pour petites quantités.


On peut ensuite investir dans un bol chauffant qui permettra de chauffer à température douce cires et beurres végétaux sans les abîmer; et y ajouter une balance électronique qui pèse au gramme près et un thermomètre électronique

 

(indispensables pour certaines recettes comme le savon artisanal à froid, par exemple), et un fouet électrique avec plusieurs têtes pour varier les textures des baumes et émulsions.

Copyright © Les Ateliers de la Souris Verte . 2013. Tous droits réservés - All rights reserved.